Foyer de l'esperance
Home Mape Contacter
PRESENTATION ORGANISATION ET PERSONNEL LE CAMEROUN LES ENFANTS DE LA RUE PROJETS COMMENT NOUS AIDER PHOTOS ET VIDEOS PUBLICATIONS LIENS
Foyer de l'Esperance

Les enfants de la rue

À Yaoundé, capitale politique du Cameroun, ainsi que dans d'autres grandes villes du pays se trouvent quelques milliers d'enfants et de jeunes qui vivent et déambulent dans les rues de la ville. Il est difficile de les quantifier ; nous pouvons les trouver dans les avenues principales : Avenue Kennedy, Poteau Pointe-le, Warda, aux environs des cinémas, des bars, des églises, des mosquées … et, en définitive, n'importe où.

Les statistiques officielles n'existent pas sur le nombre de ces enfants et adolescents mais on estime qu'ils peuvent être plus de 1.500 dans une ville telle que Yaoundé, laquelle compte une population approximative d’un million d’habitants.

Ces enfants arrivent de tous les coins du pays ; à Yaoundé, la majorité est originaire des régions du Nord. La porte d'entrée est la gare centrale de Yaoundé où ces jeunes rencontrent leurs prédécesseurs, qui les initieront à la vie dans la rue : la délinquance, la toxicomanie, l’alcoolisme.

Le phénomène de la rue est présent dans toutes les villes du Cameroun, mais il devient de plus en plus visible et important dans les villes de Douala et de Yaoundé, en raison de son ampleur et des perspectives de travail qui y attirent les jeunes. Nous recevons des enfants et des jeunes d’un peu partout

D'après les estimations, 52 % de la population du Cameroun a moins de vingt ans. La moyenne des membres d’une famille est de 7 personnes. Cette moyenne est plus élevée en zones rurales où l'on peut compter jusqu’à 10 enfants et plus dans une seule famille. Il est évident que le bien être (droit à la santé, à l'alimentation, au logement, à l'éducation) de ces enfants ne peut être assuré entièrement.

Le manque d'accès à l'éducation et aux autres services de base rend fort difficile la sortie de cette situation de pauvreté. Les conséquences en sont néfastes : les jeunes sont agressifs, ils s’adonnent à la prise des stupéfiants……. beaucoup d’entre eux deviennent ainsi "enfants de la rue".

Convention des droits des enfantshttp://www.unicef.fr/accueil/je-m-informe%3Cbr/%3Esur-les-droits-des-enfants/la-convention-des-droits-de-l-enfant/var/lang/FR/rub/605.html

 
Foyer de l'Esperance 2014
" "